ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Nanine Charbonnel site personnel 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Album-Photo  | Contact

CV et recherche

Nanine CHARBONNEL 
 
 
Professeur de Philosophie 
E-mail à Nanine.Charbonnel@unistra.fr> 
 
 
 
Études secondaires et supérieures à Paris. 
Agrégation de Philosophie, doctorat d'État
1981-1991 Enseigne à l'Université de Genève 
depuis 1992 Professeur à l'Université de Strasbourg 
 
Champs de recherche  
 
- Relectures de la métaphysique en liaison avec les figures de pensée (métaphore, hyperbole, oxymore, synecdoque, personnification) 
 
- Rousseau charnière —pour le meilleur et pour le pire– de la modernité 
 
- Corps politique et Corps mystique 
 
- Déconstruction de la Christologie, et de la théologie chrétienne, en liaison avec la relecture de la métaphysique (notions de propre-à-soi et de propre-non-figuré) 
 
Histoire philosophique de l'Herméneutique des textes du Nouveau Testament, et interrogation sur leur statut référentiel. 
 
Mes travaux 
reprennent la question de la modernité par de nouveaux moyens : en relisant l'histoire de la métaphysique à la lumière du traitement accordé à l’imitation et la ressemblance, et en mettant en relation ce traitement avec le « Régime sémantique » des figures qui produisent du sens figuré (la Métaphore, mais aussi l'Hyperbole, l'Oxymore, la Synecdoque, etc.).  
Or je montre des liens entre la montée « moderne » du « propre-à-soi », et la « prise-au-propre » généralisée des tropes (et l'incapacité, dans la modernité, suivant en cela, paradoxalement, la fâcheuse habitude de la théologie) de même saisir le problème de la nécessité de la distinction entre le propre et le figuré. 
La notion de propre est ainsi au cœur de ma relecture, et je propose une élaboration du concept de "prise-au-propre-indue". 
 
Ces notions qui avaient commencé d'être élaborées dans ma thèse de doctorat d'État sur la question de la métaphore, se sont développées dans une relecture originale de l'ensemble de l'oeuvre de Rousseau,  
en même temps que de la question (de saint Paul à la fin du XXe siècle) du ''Corps politique'' (métaphore ou concept?), 
enfin (recherches en cours) d'une relecture de l'ensemble de l'histoire de la métaphysique à la lumière de ce maniement des notions de propre et de figuré, ainsi que d'une déconstruction véritable du statut sémantique accordé aux textes bibliques (Ancien et surtout Nouveau Testament).  

 

(c) Nanine CHARBONNEL - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 13.06.2016